Core Web Vitals : c’est quoi ? Améliorez votre SEO et l’expérience utilisateur avec les Core Web Vitals.

Illustration de l’article: “Core Web Vitals : c’est quoi ? Améliorez votre SEO et l'expérience utilisateur avec les Core Web Vitals.”

Les Core Web Vitals sont un ensemble d’indicateurs qui évaluent la vitesse, l’interactivité et la stabilité visuelle d’une page web. 

Si les métriques Core Web Vitals ont fait leur apparition en 2020, elles se sont imposées dès l’année suivante comme un facteur déterminant du classement des pages web dans les résultats de recherche Google (SERP). L’objectif est clair : placer l’expérience utilisateur au centre de la conception des sites web.

Considérés comme des éléments essentiels au référencement naturel (SEO), optimiser ces indicateurs peut non seulement hisser votre site web en haut des SERPs mais aussi améliorer significativement l’expérience utilisateur, en la rendant plus agréable et efficiente.

Comprendre et optimiser ces indicateurs est donc fondamental, si vous vous avez un site web ou êtes en charge de ce site.

L’optimisation des Core Web Vitals requiert une compréhension approfondie des divers aspects techniques du site web. Cela inclut des modifications à la fois en front-end et en back-end pour réduire le temps de chargement, améliorer l’interactivité et préserver la stabilité du contenu lors du chargement. 

Un suivi régulier et une analyse des performances permettent d’identifier les domaines à améliorer et de mettre en œuvre les ajustements nécessaires pour répondre aux exigences de Google. 

Mais de quoi parlons-nous exactement quand nous évoquons les core web vitals ? 

Comment Google les évalue-t-il et les intègre-t-il dans ses algorithmes ? 

Et surtout, comment pouvez-vous optimiser les core web vitals pour booster la performance de votre site web ?

Dans cet article, nous allons détailler les concepts clés, explorer des outils gratuits à votre disposition et vous guider à travers les meilleures pratiques pour améliorer ces indicateurs essentiels.

Pourquoi les Core Web Vitals sont-ils importants dans l’expérience utilisateur et le SEO ?

Les Core Web Vitals et leur influence sur le SEO

Loin d’être de simples suggestions pour optimiser l’expérience utilisateur, elles constituent désormais des critères d’évaluation essentiels pour améliorer le positionnement d’un site web dans les moteurs de recherche. Un bon score sur ces métriques peut améliorer le positionnement de votre site dans les résultats de recherche organique, SEO,  tandis qu’un score faible peut le pénaliser.

Ces indicateurs se focalisent, comme nous l’avons dit précédemment, sur des aspects clés : la vitesse de chargement, l’interactivité, la stabilité visuelle et le délai d’attente avant la première interaction; métriques qui reflètent le ressenti de l’utilisateur lors de l’interaction avec une page web. 

L’analyse des performances SEO permet aussi de vérifier l’absence d’erreurs dans le contenu des pages et d’optimiser la structure des URL. Ce diagnostic est essentiel pour identifier les mots-clés sur lesquels le site est référencé et évaluer leur position par rapport à la concurrence. Pour vous aider en plus de mon outil d’analyse SEO, découvrez le guide complet du SEO pour booster votre site sur mon blog.

Il est aussi important de détecter les erreurs de redirection et de s’assurer que les structures de pages sont conformes aux standards HTML, compatibles avec le crawl des robots des moteurs de recherche, pour éviter des problèmes d’indexation. L’examen des liens internes aide à identifier les liens brisés, tandis que l’analyse des backlinks permet d’évaluer la popularité du site.

Les signaux web essentiels, dont font partis les Core Web Vitals, comprennent également la compatibilité mobile, la sécurité, le HTTPS et l’absence de pop-ups intrusifs.

Ces critères sont pris en compte dans le positionnement des pages web dans les résultats de recherche Google, notamment pour les pages qui apparaissent dans les stories. Il est donc essentiel d’optimiser les core web vitals pour améliorer votre SEO, votre visibilité et votre trafic organique.

Il est important de noter que l’importance des Core Web Vitals pour le référencement naturel devrait continuer à croître dans les années à venir. Google a clairement rappelé lors de sa conférence annuelle Google I/O du 14 mai 2024, outre l’IA au service de la recherche, que l’expérience utilisateur est une priorité majeure, et les Core Web Vitals sont un moyen important de mesurer et d’améliorer cette expérience.

L’influence des Core Web Vitals sur le comportement des utilisateurs

Les Core Web Vitals ont un impact positif sur le comportement des utilisateurs puisqu’il nous pousse à améliorer la vitesse de chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle des pages web. Cela conduit à une meilleure expérience utilisateur, une augmentation de la satisfaction et de la confiance, et une plus grande probabilité de conversion et de fidélisation des clients. 

C’est donc peut-être une contrainte, mais tout le monde y gagne.

En effet, un temps de chargement excessif est clairement désavantageux pour un site puisqu’il augmente le taux de rebond. Et oui, les internautes quittent généralement une page après 3 secondes d’attente. D’autre part, un meilleur engagement des utilisateurs, mesuré par le temps passé sur la page, le taux de rebond et le nombre de pages vues, est un signal positif pour Google.

Google souhaite également que les utilisateurs trouvent facilement les informations dont ils ont besoin et qu’ils puissent effectuer des actions sur les sites web, comme acheter un produit ou s’inscrire à une newsletter. Les sites web avec de bons scores Core Web Vitals ont tendance à avoir de meilleurs taux de conversion, ce qui est un autre facteur de classement important.

En 2020, 60 % des recherches se faisaient sur des appareils mobiles, 69,4% aujourd’hui en France en janvier 2024.  Il est donc essentiel de s’assurer que le site soit adapté à tous les types d’écrans, pour offrir une lecture optimale sur mobiles et tablettes sans perte d’informations, ceci favorise aussi l’expérience utilisateur.

L’expérience utilisateur est aussi déterminée par la fluidité des interactions et la stabilité visuelle lors de la navigation. 

Les éléments instables qui se déplacent sur la page pendant le chargement peuvent frustrer l’utilisateur. 

Les deux métriques clés qui mesurent ces aspects sont:

  • Time to Interactive (TTI): c’est le temps que prend la page pour devenir complètement interactive. 
  • Cumulative Layout Shift (CLS): cette métrique mesure la stabilité visuelle en quantifiant le changement inattendu du layout pendant la durée de vie de la page. 

Les Core Web Vitals ont un impact direct sur l’expérience utilisateur car ils influencent la perception de la qualité de la page.

Une page qui se charge rapidement, qui répond rapidement et qui ne bouge pas de manière imprévisible offre une meilleure expérience qu’une page lente, lourde et instable. 

N’oubliez pas qu’une bonne expérience utilisateur se traduit par une plus grande satisfaction, une plus grande fidélité et une plus grande conversion.

Quels sont les principaux Core Web Vitals ?

Déterminer les Core Web Vitals les plus importants est un sujet délicat car leur importance relative peut varier en fonction du contexte et des objectifs spécifiques d’un site web (autres Web Vitals).

Cependant, si l’on devait établir une hiérarchie générale, on pourrait considérer les trois piliers suivants comme étant les plus importants : LCP, FID (INP) et CLS. Ils forment un trio indissociable pour offrir une expérience utilisateur optimale.

Néanmoins, il est important de souligner que l’optimisation des Core Web Vitals doit être une approche holistique qui prend en compte les trois indicateurs de manière simultanée. Ne négligez aucun pilier pour garantir une expérience utilisateur véritablement réussie.

Illustration des trois principales métriques Core Web Vitals.

Voyons maintenant plus en détail ce que signifient ces acronymes. 

Comprendre les piliers ou métriques principales des Core Web Vitals

  • LCP signifie Largest Contentful Paint. 

Le LCP mesure le temps qu’il faut pour afficher le plus grand élément visible de la page, comme une image ou un bloc de texte. Ce contenu principal est généralement défini comme le plus grand élément visible dans le viewport de l’utilisateur au moment où il commence à interagir avec la page.

Cependant, il est important de noter que la définition exacte du “contenu principal” peut varier selon les outils de mesure du LCP. Certains outils peuvent prendre en compte l’ensemble du contenu visible au-dessus de la ligne de flottaison, tandis que d’autres peuvent se concentrer uniquement sur les éléments les plus importants, tels que les images, les titres et les paragraphes.

De plus, il est important de considérer que le LCP ne mesure pas la performance de la page entière. Il se concentre uniquement sur le temps nécessaire au chargement du contenu principal, ce qui signifie que le temps nécessaire au chargement du reste de la page, y compris le contenu en dessous de la ligne de flottaison, n’est pas pris en compte.

Il indique la vitesse de chargement de la page. Un bon LCP est inférieur à 2,5 secondes.

  • CLS pour “Cumulative Layout Shift” ou “décalage de mise en page cumulatif”

Le CLS est un pilier fondamental des Core Web Vitals qui mesure la stabilité visuelle d’une page web. Il évalue la somme des décalages inattendus des éléments visuels de la page, comme des images, des boutons ou des publicités, au fur et à mesure de son chargement. 

Un CLS élevé peut perturber l’expérience utilisateur en rendant la lecture difficile et en provoquant de la frustration. Un bon CLS est inférieur à 0,1.

Pourquoi le CLS est-il important ?

  • Il améliore l’expérience utilisateur, un CLS faible garantit une page stable et fluide ce qui rend la navigation et la lecture plus agréables pour les utilisateurs.
  • Le taux de rebond,  un CLS élevé peut inciter les utilisateurs à quitter la page rapidement, augmentant ainsi le taux de rebond.
  • Il a un impact sur le SEO. Google a intégré le CLS comme facteur de classement dans ses algorithmes de recherche. Un CLS faible peut contribuer à un meilleur positionnement dans les résultats de recherche.
  • FID, ou “First Input Delay”

Le FID mesure le temps qu’il faut au navigateur pour répondre à la première interaction de l’utilisateur, comme un clic ou une pression sur une touche. 

Un FID faible signifie que la page réagit rapidement aux actions de l’utilisateur, offrant une expérience fluide et réactive, ce qui est évidemment primordial pour la conversion et la fidélisation des visiteurs.

  • Évolution de FID vers INP ou “Interaction To Next Paint”

L’INP mesure le temps qu’il faut pour que la page réponde à la première interaction de l’utilisateur, comme un clic ou un tap. Il indique la réactivité de la page. À partir de mars 2024, l’INP (Interaction to Next Paint) remplace le FID en tant que signal Web essentiel d’Android.

En effet, FID (First Input Delay) était la métrique utilisée pour mesurer la réactivité des pages web sur tous les appareils, y compris les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles. Cependant, Google a constaté que le FID n’était pas toujours précis sur les appareils Android, en raison de divers facteurs tels que les limitations matérielles et les problèmes de performance spécifiques à Android.

C’est pourquoi Google a décidé de remplacer FID par INP (Interaction to Next Paint) spécifiquement pour les appareils Android en mars 2024. INP est considéré comme une métrique plus fiable et plus précise pour mesurer la réactivité des pages web sur Android, car il prend en compte l’ensemble du processus de réponse à une interaction de l’utilisateur, du clic de l’utilisateur jusqu’au rendu du contenu à l’écran.

Cependant, il est important de noter que l’adoption d’INP ne se limite pas uniquement aux appareils Android. Bien qu’il ait été initialement introduit pour Android, Google a annoncé son intention d’étendre l’utilisation d’INP à tous les appareils à l’avenir. Cela signifie que l’INP est susceptible de devenir LA métrique standard pour mesurer la réactivité des pages web sur tous les types d’appareils.

Pour rappel, un bon INP est inférieur à 100 millisecondes.

Comment analyser, mesurer simplement les Core Web Vitals et les améliorer aux yeux de Google ? 

Évaluer les performances web est donc crucial pour offrir une expérience utilisateur optimale et booster le référencement naturel, votre SEO. Google, considérant les Core Web Vitals comme des indicateurs essentiels, propose des outils performants pour les mesurer et les optimiser.

Les outils de Google pour évaluer les Core Web Vitals

 Voici les principaux outils disponibles :

  • La Search Console, le rapport Core Web Vitals dans la Search Console montre comment les pages de votre site se comportent, en fonction des données réelles des utilisateurs (field data). Il indique le statut des pages (bon, à améliorer ou mauvais) selon les trois métriques LCP, INP et CLS. 

Il permet également de détecter les problèmes de performance et de les résoudre.

  • PageSpeed Insights analyse la vitesse de chargement d’une page web, en utilisant à la fois des données réelles (field data), collectées auprès des utilisateurs qui ont interagi avec le site, et des données simulées (lab data) dans un environnement contrôlé, offrant un aperçu des performances du site dans des conditions idéales. Il fournit un score de performance global, ainsi que des informations sur les core web vitals et des suggestions d’optimisation pour corriger chacune des erreurs identifiées.
  • Lighthouse est un outil d’audit web, Open Source, intégré aux navigateurs Chrome et Firefox. Il vous permet d’évaluer les performances, l’accessibilité et le référencement de vos pages web contribuant ainsi à une meilleure expérience utilisateur et à un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche. Il peut être utilisé dans Chrome DevTools, en ligne ou en tant qu’extension de navigateur. En plus des CWV, il utilise des données simulées (lab data) pour évaluer la performance, l’accessibilité, les bonnes pratiques et le SEO d’une page web. Il fournit un rapport détaillé avec des scores, des métriques et également des recommandations.

Pour l’utiliser, il suffit d’entrer l’URL de la page et de lancer l’analyse. Alternativement, vous pouvez l’utiliser directement depuis la page Web en faisant un clic droit, en sélectionnant « inspecter » puis « Lighthouse » dans les outils de développement.

Une fois l’analyse terminée, Lighthouse génère un rapport détaillé incluant des scores pour  chaque catégorie (performance, accessibilité, référencement), des métriques précises, des suggestions pour améliorer les performances de la page, et une note globale de la page Web sur une échelle de 0 à 100. 

  • Chrome User Experience Report (CrUX). C’est une base de données publique qui contient des données réelles (field data) sur l’expérience utilisateur de millions de sites web. Il permet de comparer les core web vitals de votre site avec ceux de vos concurrents, ou de les analyser selon différents critères (pays, type de connexion, type d’appareil, etc.).

Intégration des Core Web Vitals dans les critères de classement de Google

Les signaux web essentiels comprennent également la compatibilité mobile, la sécurité, le HTTPS et l’absence de pop-ups intrusifs. 

La sécurité du site repose sur des certificats SSL à jour, notamment le respect du protocole HTTPS, qui garantit une connexion sécurisée entre le serveur et le navigateur et protège la confidentialité des données. Il est également important de vérifier les bibliothèques JavaScript obsolètes, car elles peuvent représenter des failles de sécurité.

Ces critères sont pris en compte dans le positionnement des pages web dans les résultats de recherche Google, notamment pour les pages qui apparaissent dans les stories.

Google, en annonçant que les Core Web Vitals seraient intégrés dans ses algorithmes de classement à partir de mai 2021, a clairement signifié que les pages qui offraient une bonne expérience utilisateur selon les core web vitals seraient mieux classées. 

S’il est donc essentiel d’optimiser les Core Web Vitals pour améliorer votre positionnement sur Google, mais aussi pour fidéliser vos visiteurs et augmenter votre taux de conversion. 

Voyons à présent comment optimiser les core web vitals pour améliorer votre performance web.

Optimiser les Core Web Vitals pour améliorer votre positionnement sur Google

Vous avez compris l’importance des Core Web Vitals pour l’expérience utilisateur et le SEO. Mais comment optimiser ces indicateurs de performance web sur votre site ?

Quelles sont les bonnes pratiques à suivre ?

 Et quels sont les bénéfices que vous pouvez en tirer ? 

C’est ce que nous allons voir dans cette section, en vous présentant des stratégies d’optimisation et une étude de cas concrète.

Pour optimiser les Core Web Vitals, vous l’aurez compris, concentrez-vous sur ces trois principales métriques : le Largest Contentful Paint (LCP), l’Interaction to Next Paint (INP), et le Cumulative Layout Shift (CLS). 

1. Optimiser le Largest Contentful Paint (LCP)

Petit rappel, le LCP mesure le temps nécessaire pour que le plus grand élément visible de la page soit complètement chargé. 

Un bon LCP devrait être inférieur à 2,5 secondes. 

Voici quelques recommendations:

  • Améliorer le temps de réponse du serveur :
    • Optez pour un serveur rapide et fiable.
    • Nettoyez et optimisez votre base de données pour réduire les temps de requête.
    • Utilisez un CDN (Content Delivery Network) : distribuez le contenu à partir de serveurs proches des utilisateurs pour réduire le temps de chargement.
  • Optimiser les ressources critiques :
    • Réduisez la taille des fichiers CSS, JavaScript et HTML, en supprimant les espaces, les commentaires et autres éléments inutiles.

Réduire l’exécution du JavaScript : le JavaScript est un langage qui permet de rendre vos pages web plus interactives et dynamiques, mais il peut aussi ralentir le chargement et la réactivité de votre site. Pour réduire l’exécution du JavaScript, vous pouvez : 

  • Minifier et compresser vos fichiers JavaScript
  • Supprimer ou reporter le chargement des scripts non essentiels
  • Utiliser le code splitting pour diviser vos fichiers JavaScript en modules plus petits
  • Utiliser le service worker pour mettre en cache les scripts fréquemment utilisés
  • Déplacer les fichiers CSS critiques inline : Intégrez les CSS essentiels directement dans le HTML pour qu’ils soient chargés immédiatement.
  • Utiliser le lazy-loading pour les images et les vidéos non critiques : Chargez les médias lourds seulement quand ils sont sur le point d’apparaître à l’écran.
  • Améliorer le rendu côté client :
    • Précharger les ressources essentielles : utilisez des liens de préchargement (<link rel=”preload”>) pour les ressources critiques comme les polices et les CSS.
    • Limitez le nombre de polices et les variantes pour réduire le temps de chargement.

2. Optimiser l’Interaction to Next Paint (INP)

Souvenez-vous, l’INP mesure le temps nécessaire pour qu’une page réponde aux interactions de l’utilisateur. Un bon INP devrait être inférieur à 100 millisecondes. Voyons à présent quelques actions qui pourraient transformer positivement cette métrique.

  • Minimiser le JavaScript :
    • Réduire le nombre de bibliothèques et de plugins. Utilisez uniquement ce qui est nécessaire.
    • Divisez les scripts longs en plus petites tâches pour éviter de bloquer le thread principal.
  • Optimiser les interactions utilisateur :
    • Privilégiez des bibliothèques légères et performantes.
    • Utilisez des Web Workers pour exécuter des scripts en arrière-plan sans affecter le thread principal.
  • Améliorer la performance des animations et des transitions :
    • Les animations CSS sont généralement plus performantes que JavaScript car elles peuvent être optimisées par le navigateur.
    • Limiter l’utilisation de propriétés CSS coûteuses, nécessitant une grande quantité de calculs, comme width et height.

3. Optimiser le Cumulative Layout Shift (CLS)

Je vous rappelle que le CLS mesure la stabilité visuelle et quantifie les déplacements inattendus de contenu sur une page et un bon score est inférieur à 0,1.

Stratégies d’optimisation :

  • Inclure des dimensions pour les images et les vidéos :

Spécifiez les dimensions des éléments médias. Définissez toujours les attributs “width” et “height” pour éviter les déplacements de mise en page.

Les images sont souvent les éléments les plus lourds et les plus visibles de vos pages web. Elles ont donc un impact majeur sur le LCP et le CLS. Pour optimiser vos images, vous pouvez : 

  • Choisir le bon format d’image selon le type de contenu (JPEG, PNG, WebP, etc.)
  • Compresser vos images pour réduire leur poids sans perdre en qualité
  • Redimensionner vos images pour qu’elles s’adaptent à la taille de l’écran de l’utilisateur
  • Utiliser le lazy loading pour charger les images au fur et à mesure du défilement de la page
  • Spécifier les dimensions des images et des éléments qui les contiennent pour éviter les décalages de mise en page
  • Réserver de l’espace pour les publicités et les contenus dynamiques :

Réservez des espaces fixes pour les publicités et autres contenus dynamiques afin de prévenir les changements de mise en page.

  • Optimiser les polices web :

– Utiliser le font-display : configurez le comportement des polices pendant le chargement avec des valeurs comme swap pour éviter les décalages de texte.

– Précharger les polices : utilisez <link rel=”preload”> pour charger les polices en priorité.

Les polices sont des éléments importants pour le design et la lisibilité de vos pages web, mais elles peuvent aussi affecter le LCP et le CLS. 

Pour optimiser vos polices, vous pouvez : 

  • Choisir des polices web qui se chargent rapidement et qui sont compatibles avec les navigateurs
  • Minifier et compresser vos fichiers de polices
  • Utiliser le preload pour charger les polices en priorité
  • Utiliser le font-display pour contrôler le comportement des polices pendant le chargement
  • Utiliser une police de secours similaire à la police principale pour éviter les changements de style
  • Éviter les changements de contenu tardifs :

Évitez d’insérer des éléments dynamiques au-dessus du contenu existant, ou faites-le en utilisant des animations douces.

Donc pour résumé l’optimisation des Core Web Vitals :

  • Optimisez le temps de chargement de vos pages :
    • Réduisez la taille de vos images.
    • Mettez en place le lazy loading.
    • Utilisez un CDN (Content Delivery Network).
    • Minimisez le code CSS et JavaScript.
  • Améliorez la réactivité de vos pages :
    • Évitez les scripts bloquants le rendu.
    • Optimisez le temps d’exécution de votre code JavaScript.
    • Assurez-vous que vos pages sont mobiles.
  • Réduisez les décalages de mise en page :
    • Utilisez des dimensions définies pour vos éléments de contenu.
    • Évitez d’utiliser des polices de caractères Web non chargées.
    • Retardez le chargement des éléments non critiques.

Conclusion

Les Core Web Vitals (CWV) sont des indicateurs de performance web qui mesurent la vitesse, l’interactivité et la stabilité visuelle d’une page web. Ils sont essentiels pour offrir une bonne expérience utilisateur et pour améliorer votre positionnement sur Google.

Pour optimiser les core web vitals, vous devez appliquer des techniques spécifiques pour chaque métrique (LCP, FID (INP), CLS), mais aussi respecter des principes généraux de performance web. Vous pouvez utiliser les outils de Google pour évaluer et améliorer les core web vitals de votre site web. En optimisant les core web vitals, vous pouvez augmenter votre trafic, votre engagement et votre conversion.

Vous avez maintenant toutes les clés pour optimiser les core web vitals de votre site web. N’attendez plus, passez à l’action dès aujourd’hui et profitez des bénéfices de la performance web !

FAQ

Qu’est-ce que les Core Web Vitals et pourquoi sont-ils importants pour le référencement ?

Les Core Web Vitals sont un ensemble de trois mesures, principalement, qui évaluent la vitesse, l’interactivité et la stabilité visuelle d’une page web. Ils sont considérés comme des facteurs de classement importants pour l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), et les améliorer peut aider votre site web à se classer plus haut dans les résultats de recherche et à offrir une meilleure expérience utilisateur.

Comment mesurer les Core Web Vitals de votre site web ?

Les Core Web Vitals sont des indicateurs de performance et d’expérience utilisateur sur le web qui sont utilisés par Google pour évaluer l’optimisation des sites web. Pour mesurer les Core Web Vitals de votre site web, vous pouvez utiliser des outils tels que la Google Search Console, PageSpeed Insights, WebPageTest, Lighthouse ou Web Vitals.

Quels sont les critères de Google pour évaluer les Core Web Vitals de votre site web ?

Les critères de Google pour évaluer les Core Web Vitals de votre site web sont la vitesse de chargement de la page, l’interactivité et la stabilité visuelle. Ces critères sont mesurés par trois indicateurs : le LCP (Largest Contentful Paint), le FID (First Input Delay) et le CLS (Cumulative Layout Shift).

Comment améliorer les Core Web Vitals de votre site web ?

Pour améliorer les Core Web Vitals de votre site web, vous devez optimiser le chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle de vos pages. Voici quelques conseils pratiques :

  • Réduisez la taille des images et des fichiers pour accélérer le Largest Contentful Paint (LCP), qui mesure le temps d’affichage du plus grand élément de contenu.
  • Utilisez le pré-chargement, le pré-rendu ou le pré-connect pour anticiper les ressources nécessaires à l’affichage du contenu important.
  • Minimisez les scripts et les requêtes externes pour réduire le First Input Delay (FID et INP), qui mesure le temps de réponse à la première interaction de l’utilisateur.
  • Utilisez un web worker pour exécuter JavaScript sur un thread d’arrière-plan et éviter de bloquer le thread principal.

Évitez les changements de mise en page inattendus en réservant de l’espace pour les éléments dynamiques et en utilisant des tailles fixes pour les images et les vidéos. Cela permet de réduire le Cumulative Layout Shift (CLS), qui mesure la somme des décalages de layout.

Ubersuggest

Débloquez des milliers de mots-clés avec Ubersuggest

Vous voulez surclasser vos concurrents ?

  • Identifiez des mots-clés de longue traîne avec un ROI élevé
  • Des milliers de mots-clés instantanément
  • Transformez les recherches en visites et en conversions

Outil gratuit

Share